RÉDUCTION DE LA DOULEUR POUR L'ARTHROSE DU GENOU EN ALLEMAGNE (RÉSULTATS DE L'ÉTUDE)

Numérisation des soins de santé, l'Allemagne prend les devants
La numérisation des soins de santé est l'un des sujets les plus importants de nos jours. Après l'apparition de la pandémie de COVID, de nombreux pays ont commencé à accélérer l'adoption des technologies numériques. Trouver des solutions à un défi aussi complexe ne s'est pas fait du jour au lendemain. Certains pays n'ont fait que des petits pas vers la nouvelle voie, mais d'autres ont fait plus que cela. L'Allemagne est l'un des rares pays à avoir commencé à mettre en place des cadres réglementaires bien avant la pandémie. Afin d'améliorer les résultats médicaux, d'utiliser efficacement les ressources humaines et de réduire les coûts, la facture publique des soins de santé en Allemagne devait faire l'objet d'une attention particulière, étant la plus importante d'Europe avec 410 milliards d'euros en 2019.
This is why the DiGA regulation had a very good timing and it is already generating evidence. However, in the broader scope, the challenges of introducing the digital solutions in the whole German public healthcare ecosystem is something which will require a lot of effort over the coming years. The DiGA allows patients to use the innovative digital solutions which were prescribed by their doctors, in order to get better treatment options and medical companies have an easier way of aligning to the standards. In the background, DiGA is evaluating many digital options and supporting them to meet all requirements in terms of privacy, data security, medical outcomes and more. But before seeing substantial adoption and good numbers, the need for in depth medical evidence will be a priority. This means understanding how patients interact with the digital tools, their outcomes and the selection criteria.
Une équipe de Sporlastic et une autre de re.flex ont rencontré l'université de Tubingen et ont travaillé en étroite collaboration afin de mettre au point le protocole d'assistance numérique entièrement embarqué. La méthode devait s'appliquer au plus grand nombre de patients possible et commencer par un niveau de difficulté facile pour progresser vers une intensité élevée. Pour ajouter plus de souveraineté au traitement, les patients devaient pouvoir accéder à des exercices alternatifs et obtenir des adaptations efficaces tout au long du traitement.
Fig 1 : Première rencontre entre l'Université de Tubingen, Sporlastic et re.flex.
En utilisant la compréhension et la connaissance de la science de l'exercice recueillies au cours de plus de 50 ans de recherche à l'Université de Tubingen, nous avons conclu sur un protocole d'exercice de 12 semaines. Avec 3 séances par semaine, chacune d'une durée de 25 à 30 minutes, axées sur la réalisation des objectifs de renforcement, de mobilité, d'étirement et d'équilibre.
Au lieu de 12 séances cliniques de 30 minutes chacune, les patients ont accès à un traitement de 90 jours avec 3 séances de kinésithérapie par semaine. Sans frais supplémentaires ajoutés au remboursement public, nous avons réussi à conserver un plafond de 500 euros tout en améliorant les résultats médicaux et en réduisant les frais à la charge des patients. À long terme, cette approche a le potentiel de réduire ou de reporter le nombre d'opérations de remplacement total du genou et de la hanche.
Une étude contrôlée et randomisée : 61 patients souffrant d'arthrose du genou à un stade moyen ou avancé.
La conception de l'étude a été un véritable défi. L'alignement des besoins des régulateurs allemands avec la stratégie de développement commercial développée avec Sporlastic, ainsi que les besoins de l'équipe médicale ont nécessité un effort combiné qui s'est traduit par des centaines d'heures de travail.
Le produit re.flex Knee&Hip OA a été étudié dans le cadre d'un essai comparatif randomisé (ECR). 309 personnes ont été évaluées pour être éligibles. Les patients étaient âgés d'environ 60 ans et souffraient d'une arthrose moyenne ou avancée du genou ou de la hanche. Finalement, nous avons impliqué 61 patients : 31 dans le groupe témoin, 15 dans le groupe d'étude A et le groupe d'étude AB. Le groupe d'étude A a utilisé l'orthèse de rééducation intelligente Sporlastic - re.flex, tandis que le groupe B s'est entraîné avec la version autonome de re.flex.

Fig. 2 Eligibility criteria for the systematic review (PICOS-Scheme)

re.flex a enregistré une adhésion globale de 90%. Plus efficace pour réduire la douleur que les analgésiques les plus courants

Les résultats de l'étude de Tubingen sont très bons et l'impact positif sur la santé des patients est significatif. En termes d'adhésion, nous avons observé qu'au total, 75 % des séances d'entraînement ont été effectuées et avec une adhésion à la répétition des exercices de 90,25 % et plus.
Cela a permis d'obtenir des résultats positifs significatifs en matière de santé pour la douleur et la fonction physique.

Voici comment se présente la différence, en considérant la sous-échelle KOOS pour l'évaluation de la douleur

Fig. 3: With a blue line the results recorded by re.flex. With red the results of the current standard of care

Un autre aspect important à noter est que l'obtention des résultats s'est faite sans intervention humaine ou avec une intervention mineure. Les patients ont reçu le traitement requis, seules des personnalisations mineures ont été évaluées à distance. L'aperçu de la conformité du patient a résulté ci-dessous.
Fig 4 : La classification de l'adhésion montrant la plus grande partie avec des patients entièrement conformes.
Next steps: building more evidence for Hip Osteoarthritis and ACL post-surgery!

re.flex will continue the integration in Germany by exploring other areas such as Hip Osteoarthritis, in another trial set to be conducted by a team from Tubingen University.

A third research project will be conducted by a team from Charite University Hospital, in Berlin, and will involve patients recovering after an ACL reconstruction surgery.

Appreciating our content? Check out our Youtube channel 

Restez à la pointe des dernières tendances en matière de kinésithérapie numérique.

Laissez ce champ vide
Auteur du blog

L'équipe re.flex